Décrypter le bio : Le bien-être animal

Même si ce n'est pas leur priorité, les cahiers des charges du bio prennent souvent en compte les conditions d'élevage.

Plusieurs articles sur le bio vont se suivre pour vous permettre de savoir décrypter le bio ! Le casse-tête actuel pour beaucoup de français.

Les végétariens sont de plus en plus nombreux parmi les adeptes du bio. Un nouveau régime alimentaire voit le jour : le flexitarisme. C’est donc un régime alimentaire qui vise à réduire leur ration de viande (d’un point de vue santé et éthique). Le bien-être animal est donc un paramètre qui nous intéresse de plus en plus.

✔️ Les oeufs et volailles

► Les poules pondeuses sont deux fois moins nombreuses par bâtiment en bio qu’en Label rouge et se partagent 1 m² à 6 contre 9 en plein air et 13 en cage. Tout comme les poulets, dindes ou canards peuvent sortir la journée, mangent bio et sans antibiotiques.

Le broyage des poussins mâle est autorisé.

✔️ Les ruminants

Les vaches laitières et à viande ont accès au pâturage. Les traitements antibiotiques sont limités.

Leur nourriture (bio) doit provenir à 50% de la ferme, l’ensilage ( fourrage fermenté) et les concentrés (granules de nutriments) sont autorisés et peuvent prendre le pas sur le pâturage.

✔️ Les porcs

Les porcs ont un besoin instinctif de fouisser, sont élevés sur un sol en terre ou paillé. Ils ont un accès à l’extérieur et les porcelets restent avec leur mère plus longtemps (6 à 8 semaines).

La castration à vif des porcelets reste autorisée.

Pour conclure, les animaux issus de l’agriculture bio sont un peu moins négligés qu’ailleurs. Si le bien-être animal vous préoccupe, pensez à aller directement voir les producteurs locaux. Vous pourrez voir les conditions des animaux de plus près.

Source : Que choisir