Santé

Attaquez l’automne avec énergie.

Que manger pour combattre la fatigue ? A l’approche de l’hiver, une petite baisse de régime peut toujours se faire sentir. Dès les premiers signes, pensez à ces quelques recommandations.

A. Manger de façon équilibrée et variée

Pour avoir assez d’énergie le corps à des besoins en protéines, glucides, lipides, vitamines, minéraux et oligoéléments. Il faut donc bien le nourrir. Pour cette raison il est important de ne pas sauter de repas. Et surtout : ne pas oublier de boire… en quantité raisonnable même si par temps froid on ressent moins la sensation de soif.

Voici donc quelques conseils :

1-Faire le plein de protéines : une fois par jour au minimum du poisson, des œufs ou de la viande. Elles sont nécessaires pour la bonne construction de la masse musculaire et des cellules en général. Elles aident donc à la régénération de la peau par exemple, comme nos petites mains agressées par le froid.

2- Faire le plein de fer : le fer est fondamental pour l’oxygénation des tissus et des muscles. Il aide donc le corps à produire plus d’énergie (toute l’histoire de Popeye même si la meilleure source de fer n’est pas vraiment l’épinard). Il est également bon pour les fonctions cognitives (intellectuelles comme la réflexion ou la mémoire). Privilégiez les apports en fer animal ou appelé aussi héminique c’est-à-dire que l’on trouve principalement dans les viandes, poissons et œufs.

3- Assurer la consommation suffisante de fruits et légumes : ils apportent vitamines et minéraux utiles dans la lutte contre la fatigue et le froid. Prenons l’exemple des vitamines A, D, C ou de l’acide folique (présent dans les légumes à feuilles type choux), qui sont des éléments reconnus pour aider l’organisme à renforcer ses défenses immunitaires. Penser à privilégier les végétaux frais dits de saison, car ils sont plus riches en vitamines et minéraux essentiels.

4- Manger moins de sucres et limiter les excitants. L’organisme a besoin de sucre car c’est son principal carburant, mais il ne faut pas en abuser car il pourrait en grosse quantité provoquer l’effet inverse, un endormissement, au moment de la digestion au lieu de donner le coup de fouet escompté.

En ce qui concerne les féculents, et donc les sucres dits complexes privilégier les aliments complets, les légumes secs qui libèrent de l’énergie tout au long de la journée.

Quant aux excitants, ils provoquent un stress pour l’organisme dont l’aboutissement est un état de fatigue et épuisement excessif. Cela concerne les boissons contenant de la caféine donc café, thé et sodas, mais également l’alcool. Mieux vaut donc s’en passer si l’on se sent fatigué.

B. …mais aussi : dormir suffisamment et faire du sport !

Une alimentation saine couvre nos besoins mais en cas de fatigue, il est indispensable d’avoir également un rythme de vie équilibré.

Pour cela :

-  veiller à dormir suffisamment. Se coucher et de lever à heures régulières sont des rituels nécessaires habituant ainsi le corps à régler son horloge interne, permettant à l’organisme une bonne récupération.
- faire du sport ! Le sport n’accentue pas la fatigue, bien au contraire ! C’est un excellent régulateur du sommeil, du moral et de l’appétit.

Une bonne hygiène de vie, de belles nuits et une alimentation complète et variée, sont des moyens simples pour retrouver forme, force et énergie !